Le féminisme, un concept marketing qui se doit d’évoluer

Ce que j’aime, c’est quand une personne qui n’a jamais rien voulu lire ou entendre du féminisme arrive avec ses gros sabots pour nous dire qu’on est des cinglées, qu’on mélange tout, que les mots ne sont que des mots, les poils une question de goût personnel, et qu’on n’a pas à opprimer les gens avec nos idées peu glamour.

On ne demande rien à personne, on discute entre nous (sans toujours être d’accord sur tout certes, et évidemment devrais-je ajouter) mais voilà : paf, une idée surgit comme ça de nulle part sans qu’on n’ait rien demandé à personne, « on devrait faire comme ça parce que vraiment on est tout à fait naze, pas efficaces, et tout et tout ».

J’ai donc particulièrement apprécié ce conseil :

Disons que le féminisme est généralement vu comme une bande de vieux bornés qui combatte dans le vent, faudrais pour ma part changer l’organisation, quitte à faire travailler des filles sexy, c’est contre féministe je sais mais ça marcherais en tout cas et ça avancerais petit à petit, bien que ça paraisse manipulateur/calculateur tout fonctionne comme ça malheureusement.

Bien entendu, comme on est borné-e-s comme pas permis, on l’a tous/tes plutôt mal pris.

Qu’on ne s’étonne alors pas de constater que la plupart des gens ne comprennent pas nos idées-aux.

Mais monsieur le jeune universitaire nous rassure, il est quand même de notre côté, faudrait juste pas pousser mémé dans les orties, non plus.

Je l’ai déjà dis, je ne suis pas un pro féministe, je peux paraître énervant mais estimer vous au moins heureux que je sois anti matcho pour un mec

Peeeeeuple, à genooooooooux…

Le pire c’est que ces gens ont limite l’impression d’entamer une démarche originale en venant nous fourguer comme ça du conseil paternaliste complètement délirant. Quant au : « Oui le droit de vote l’égalité je comprends mais tel ou tel combat pas encore bien digéré c’est trop nul vous vous ridiculisez », ça fait des décennies et des décennies qu’on y a droit. En d’autres temps certain-e-s chantaient déjà cette triste rengaine au sujet du droit de vote, que les suffragettes étaient vraiment des taches de se battre pour ça, et blabli et blabla. Aujourd’hui c’est autre chose et demain illes auront encore l’impression d’avoir inventé l’eau chaude.

Et la remise en question, c’est pour quand, au juste ?

Publicités

~ par chaminou sur 24/02/2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :